Zoologie des machines-outils

La petite fille articule en tendant le doigt vers le chantier en gouffre : « Regarde, maman, les tractopelles…on verra des vaches aussi tout à l’heure ? » Voici deux figures pour distraire également les enfants pendant les voyages en train. Qu’ont elles en commun, qui laissent ainsi les petites bouches béates ? D’abord, une mâchoire. Mais qui abordent différemment l’acte de mâcher. Les tractopelles sont des animaux boulimiques qui mangent la terre sans en digérer rien, elles vomissent simplement ailleurs le produit de leur mastication.

A l’inverse des vaches qui ruminent, ruminent, laissent macérer en elles l’herbe broyée. Elles libèrent ainsi dans leur bouse des aliments pour le sol. Elles libèrent aussi par la bouche quelques gaz atmosphériques. Et les tractopelles ? Eux-aussi ont leurs gaz, issus de la digestion de d’essence, obtenue du pétrole, ce jus concentré d’arbre fossile. Voilà pour la pelle et le moteur. Reste le tracteur. A puissance égale, il est quand même important de savoir que le bœuf émet plus d’effet de serre, en gaz-équivalent, qu’un tracteur.

Conséquence : l’esprit faute de pouvoir se dévêtir pour avoir moins chaud en conclut qu’il faudrait remplacer les bœufs par des tracteurs de manière à rafraîchir l’atmosphère dont on sait bien que tout carbone en excès lui fait suer l’épiderme…

 

image : Entremêlés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *